Dixième anniversaire du protocole d’accord entre l’Union Européenne et l’OHI

Le dixième anniversaire du protocole d’accord entre l’Union Européenne et l’OHI a été célébré le 6 mai 2022 à Bruxelles. L’évènement a rassemblé près de quarante personnes représentant l’UE, l’OHI, les services hydrographiques européens et d’autres organisations concernées par ce protocole d’accord.

Le but du protocole d’accord est de fournir un cadre assurant une liaison continue entre l’UE et l’OHI dans les domaines spécifiques d’intérêt commun, y compris les activités de surveillance, les énergies renouvelables offshore, la planification de l’espace maritime, la gestion intégrée des zones côtières, les réseaux d’observation et de données marines, la mise en œuvre de la directive-cadre “stratégie pour le milieu marin”, de la recherche marine, des normes de données (y compris celles spécifiées par la directive INSPIRE (2007/2/CE) et la coopération avec les pays tiers. Cet objectif doit être atteint en maintenant et en augmentant les possibilités d’échanges scientifiques, techniques, professionnels et un soutien opérationnel, par le biais d’un programme continu de coopération menant à un partage mutuel des connaissances, ce qui permettra aux Services hydrographiques de devenir des catalyseurs clés dans le développement des politiques maritimes européennes et nationales et facilitera la mise en œuvre des politiques européennes, y compris celles concernant les normes pour les données marines.

Les détails sur la célébration, incluant les présentations effectuées, se trouvent à https://webgate.ec.europa.eu/maritimeforum/en/node/7175

Remise d’un exemplaire d’une histoire de l’hydrographie française à l’OHI

Le 17 février 2022 à Monaco, Jean-Luc Rayon, ancien vice-président de l’association, a remis au secrétaire général de l’Organisation hydrographique internationale (OHI), le Dr. Mathias Jonas, un exemplaire du tome I de l’ouvrage Une histoire de l’hydrographie française publié par l’Amhydro en 2021. De son côté, l’OHI a remis à notre camarade un exemplaire dédicacé de l’ouvrage Mesurer et cartographier l’océan publié par l’OHI en 2021 à l’occasion du centenaire de sa naissance. Dans sa dédicace, le Dr. Jonas écrit en particulier que l’hydrographie en tant que discipline, est menée principalement hors des yeux du public et a besoin du soutien de ceux qui comprennent la pertinence de notre travail qui profite à toute l’humanité.

Cartographier d’ici 2030 au moins 80% des fonds marins

La Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO coordonne la décennie des océans 2021-2030 : « la science dont nous avons besoin pour l’océan que nous voulons ». A l’occasion du sommet de l’océan (One Ocean Summit) qui s’est tenu à Brest du 9 au 11 février, la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay a pris l’engagement de mobiliser la communauté internationale pour une grande aventure scientifique : cartographier d’ici 2030, au moins 80% des fonds marins.

Seuls 20% des fonds marins sont actuellement cartographiés. Afin d’atteindre cet objectif, d’un coût estimé à cinq milliards d’euros, trois axes sont envisagés : la mobilisation d’une flotte de 50 navires dédiée à la cartographie des fonds marins, l’intensification du recours au sonar sur navire autonome et la transmission par les gouvernements et les entreprises des données cartographiques dont ils disposent.

L’hydroportail

L’hydroportail est le site de référence d’accès aux données hydrométriques et hydrologiques. Depuis janvier 2022 il remplace la banque hydro. Le site rend accessible l’ensemble des données publiques relatives à la hauteur et au débit des cours d’eau. Ces données sont disponibles pour l’ensemble des stations de mesure existant ou ayant existé sur les cours d’eau français, y compris outre-mer, soit environ 5 000 stations.

Le site hydroportail : https://hydro.eaufrance.fr et sa plaquette : https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/plaquette.pdf

Signature d’une convention avec le Shom

Le Shom et Amhydro ont signé le 18 janvier une nouvelle convention de collaboration. Les deux organisations ont, chacune dans leur domaine, vocation à pérenniser les connaissances et les savoir-faire en hydrographie, à promouvoir le métier d’hydrographe ainsi qu’à faire découvrir au grand public les techniques et les sciences visant à la sécurité de tous les navigateurs.
La collaboration Shom-Amhydro a démarré en 2006 par une première convention. Elle s’est matérialisée notamment par la réalisation de deux courts-métrages de reconstitution historique : profil au top en 2017 et paré pour la sonde en 2019.