Définition

image illustrant la spécialité d'hydrographe Illustration André LAMBERT, http://marine.marins.free.fr

La première apparition du mot hydrographe, latinisé, apparaît sur une carte datée de 1506 ou 1507. Cette carte est diffusée largement, pour l’époque, en 1513, avec un texte contenant le mot hydrographie (latinisé).

Malheureusement, aucune explication n’est donnée sur la signification de ce mot, construit de la même manière que le mot géographie. Pour certains contemporains, l’hydrographie est la soeur de la géographie : l’une décrit la terre, l’autre décrit la mer. Pour d’autres, l’hydrographie est l’art de la navigation. Disons que l’hydrographie, c’est la description des eaux, en particulier pour la navigation...

De nos jours le mot hydrographie a trois sens pour le Larousse :

  • partie de la géographie physique qui traite des eaux marines ou douces
  • ensemble des eaux courantes ou stables d’un pays
  • topographie maritime qui a pour objet de lever le plan du fond des mers et des fleuves

Pour l’Organisation Hydrographique Internationale : « l’hydrographie est la branche des sciences appliquées traitant du mesurage et de la description des éléments physiques des océans, des mers, des zones côtières, des lacs et des fleuves, ainsi que de la prédiction de leur changement dans le temps, essentiellement dans l'intérêt de la sécurité de la navigation et a l’appui de toutes les autres activités maritimes, incluant le développement économique, la sécurité et la défense, la recherche scientifique et la protection environnementale. »

En France les écoles d'hydrographie et les professeurs d'hydrographie enseignaient la navigation et non l'hydrographie dans son acceptation actuelle.