Devenir hydrographe

Les normes internationales de compétence des hydrographes

Trois organisations internationales : la FIG, l’OHI et l’ACI se sont associées pour développer des normes de compétence qui indiquent le niveau minimum de connaissance considéré nécessaire pour les hydrographes.

Ces normes FIG-OHI-ACI, baptisées S5, reconnaissent deux niveaux de programme: la catégorie "A" et la catégorie "B". Dans la communauté hydrographique, les programmes de catégorie "A" offrent des niveaux de connaissances complètes et étendues sur tous les aspects de la théorie et de la pratique de l'hydrographie. Les programmes de catégorie "B" offrent un niveau de compréhension pratique ainsi que le fond théorique indispensable pour que les individus puissent effectuer les différentes tâches de levés hydrographiques.

Dans les premières éditions des normes, la catégorie "B" constituait un sous-ensemble de la catégorie "A". Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Un programme de catégorie "A" introduit les sujets dès le début au niveau des principes sous-jacents. Un programme de catégorie "B" introduit les sujets au niveau pratique. La norme de catégorie "B" vise les exigences fondamentales en matière d’éducation et de formation des techniciens et des hydrographes. La norme de catégorie "A" vise les bases théoriques en matière d’éducation et de fondements nécessaires aux responsables chargés d’élaborer des spécifications pour les levés, d’établir des systèmes de contrôle de la qualité et d’assurance qualité et de répondre aux exigences spécifiques d’une gamme complète de projets hydrographiques.

Pour les normes de la catégorie "A" et de la catégorie "B", la capacité de mener ou d'exploiter des levés hydrographiques sur le terrain est une compétence essentielle et constitue donc un élément essentiel de l'éducation et de la formation.

La norme de catégorie "A" comprend :
- des matières de base :
    - mathématiques, statistiques, théorie de l’observation
    - technologie de l’information et de la communication
    - physique
    - navigation
    - météorologie
- des matières de sciences fondamentales :
    - modèles de la Terre
    - océanographie
    - géologie - géophysique
- des matières de science hydrographique :
    - positionnement
    - senseurs sous-marins et traitement des données
    - LiDAR et télédétection
    - levés et applications
    - hauteurs d’eau et courants
    - acquisition et traitement des données hydrographiques
    - gestion des données hydrographiques
    - aspects légaux

La norme de catégorie "B" comprend :
- des matières de base :
    - mathématiques, statistiques, théorie des erreurs
    - technologie de l’information et de la communication
    - physique
    - science de la Terre
    - navigation
    - météorologie
- des matières essentielles :
    - acoustique sous-marine
    - télédétection
    - hauteurs d’eau et courants
    - positionnement
    - pratique hydrographique
    - gestion des données hydrographiques
    - environnement

Les normes définissent les durées minimales et maximales des formations :
- entre 40 semaines et 6 ans pour la catégorie "A"
- entre 24 semaines et 5 ans pour la catégorie "B"

Les documents correspondant à ces normes peuvent être consultés sur le site de l’OHI à l’URL http://iho.int/iho_pubs/IHO_Download.htm.

Les formations en langue française homologuées

L'ENSTA Bretagne

L'ENSTA Bretagne (Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancée), située à Brest, propose des formations d'hydrographe accréditées FIG-OHI-ACI catégorie "A" :
- Master en hydrographie, 2 ans à partir d'un niveau Bac+3,
- Option "hydrographie et océanographie" - profil "Hydrographie et traitement de données", 2 ans dans le cycle Ingénieur et le cycle Ingénieur des Etudes et Techniques de l'Armement
- Cursus d'application "Hydrographie" pour Polytechniciens Ingénieurs de l'Armement
L'ENSTA diplôme chaque année entre 25 et 30 hydrographes catégorie A. Elle propose également des stages en hydrographie.
Site internet

L'Ecole du Shom

Le Shom dispose à Brest d'une école qui forme les techniciens, hydrographes et cartographes, militaires et civils. L'école collabore également avec l'ENSTA Bretagne pour l'enseignement de l'option hydrographie.

La formation des hydrographes est accréditée FIG-OHI-ACI catégorie "B" :
- Brevet Supérieur d'Hydrographe, pour le personnel de la Marine Nationale de niveau BAT, d'une durée de 11 mois (RNCP 13591)
- Cours de certificat supérieur d'hydrographe, pour les titulaires du Brevet Supérieur d'Hydrographe, d'une durée de 3 mois (RNCP 27022)

L'école du Shom propose également des formations courtes en hydrographie, océanographie, positionnement et autres domaines. Une offre d'e-learning est à l'étude.
Site internet

L'UBO Brest

Depuis 2017 l'UBO propose un parcours Hydrographie dans le cadre de la licence mention Sciences de la terre.

Les techniciens en hydrographie ayant suivi la formation sont capables de conduire à la mer des levés hydrographiques, océanographiques et géophysiques, d'élaborer les documents relatifs à ces levés, de mettre à jour des bases de données hydrographiques du Shom, de communiquer avec les différents acteurs impliqués dans les campagnes hydro-océanographiques, d'assurer la sécurité de l’équipage et de manoeuvrer une vedette hydrographique.

La formation est fusionnée avec la partie non militaire du cours de BS Hydrographe de l'Ecole du Shom. Pour la partie théorique, d'une durée de 9 mois, les élèves (18 en 2017, dont 9 du Shom) suivent les cours alternativement à l'UBO et au Shom. La partie embarquée est séparée, chaque organisme utilisant ses propres moyens flottants pour ses élèves.

A l'issue de la formation les élèves reçoivent leur licence (L3) et l'homologation FIG-OHI-ACI catégorie "B".
Site internet

Le CIDCO

Le Centre Interdisciplinaire de Développement en Cartographie des Océans (CIDCO) est un organisme de recherche et développement en géomatique marine. Il propose une formation accréditée FIG-OHI-ACI catégorie "B" :
- pré-requis : BTS topographe-géomètre
- formation en e-learning pendant 8 mois (français / anglais)
- projet terrain de 5 semaines sur le fleuve Saint-Laurent à Rimousky (Québec, Canada)
Site internet

Autres formations en langue française

Ces formations entrent dans la catégorie "non classé" de la FIG-OHI-ACI - cours destinés au personnel d’assistance des opérations hydrographiques - et ne conduisent pas à une homologation internationale.

L'AFHY

L'Association Francophone d'Hydrographie (AFHY) est ouverte à l'ensemble des acteurs francophones de la communauté hydrographique mondiale.

L'AFHY organise un cursus de formations permettant d'atteindre des niveaux appelés H2 et H3 :
- H2 : pratique et conduite de l'exécution de levés portuaires, estuariens, fluviaux et littoraux
- H3 : exécution des levés

Le cursus est composé de 4 stages de 3 à 4 jours organisés par les membres de l'AFHY : Shom, ENSTA Bretagne, Compagnie Nationale du Rhône, Grands Ports Maritimes, ... :
- environnement maritime et fluvial
- positionnement et mise en oeuvre de GNSS
- conduite de levé hydrographique
- pratique de levé hydrographique
Site internet

Le Cnam-Intechmer

L'Institut national des sciences et techniques de la mer (Intechmer) est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, qui fait partie du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). Il est situé à Cherbourg.

L’institut dispense un enseignement supérieur théorique et pratique dans les domaines des sciences et de la mer. L’une de ses formations, le Bachelor Océanographe-prospecteur, permet d’accéder aux métiers de surveyor, pilote de ROV, géophysicien.

La formation accueille de 16 à 20 élèves et s’effectue sur trois années de 600 heures chacune :
- première année : les bases, à Intechmer
- deuxième année : formation à South Wales (Pays de Galles)
- troisième année : professionnalisation à Intechmer

La formation s’achève par un stage professionnel de 20 semaines. Elle inclut le passage du permis bateau et une initiation à la plongée sous-marine (niveau 1).
Site internet d'Intechmer
Site internet de l’université de South Wales