Définition

image illustrant la spécialité d'hydrographe Illustration André LAMBERT, http://marine.marins.free.fr

Larousse

  • partie de la géographie physique qui traite des eaux marines ou douces
  • ensemble des eaux courantes ou stables d’un pays
  • topographie maritime qui a pour objet de lever le plan du fond des mers et des fleuves

Présentation de la réédition 1972 du traité d’hydrographie du père Fournier (1643)

Le terme d’hydrographie désigne d’une façon générale la partie de la géographie qui traite des eaux – rivières, lacs ou océans – des îles et des côtes. En outre, de nos jours, et cela surtout depuis les voyages scientifiques entrepris dès le milieu du XVIIIe siècle, c’est principalement dans ce but que les nations modernes entretiennent un corps d’ingénieurs hydrographes et disposent de navires spécialement équipés. Mais pendant 150 ans environ, du XVIIe au milieu du XVIIIe siècle sensiblement, il a eu un sens beaucoup plus large qui recouvrait l’ensemble des questions liées à la navigation : la construction navale, la mécanique du navire, la cosmographie, le pilotage dans le sens ancien du mot, la météorologie, la cartographie ; etc.

En France les écoles d'hydrographie et les professeurs d'hydrographie enseignaient la navigation et non l'hydrographie dans son acceptation actuelle.